Le site de la Vulgarisation Scientifique pour tous

Plus

    Voyage Cosmique : 10 Illustres Cratères de Météorites sur Terre

    dans la même rubrique

    Avant de plonger dans l’univers fascinant des cratères d’impact, il convient d’observer le phénomène qui les engendre : les météorites. Ces matières cosmiques, souvent des astéroïdes ou des comètes, traversent l’espace pour finalement entrer en collision avec notre planète. Les scientifiques en identifient des milliers chaque année. Seulement une faible quantité atteint la Terre. Voici une sélection de dix cratères emblématiques dans le monde, témoignages éternels de l’interaction entre la Terre et le cosmos.

    Dôme de Vredefort : le plus grand connu sur Terre

    Le dôme de Vredefort demeure le plus grand répertorié sur Terre. Son diamètre est estimé entre 170 et 300 km. La météorite à l’origine de sa formation a percuté la planète il y a 2 milliards d’années en Afrique du Sud près de Johannesburg. L’impact a laissé une cicatrice colossale de 40 km de profondeur et 100 km de largeur (dimensions du dôme central). À l’époque, la collision a généré une chaleur intense et des ondes de choc qui ont entraîné la fusion du substrat rocheux et la formation d’une structure en dôme unique. Aujourd’hui, le cratère emblématique de Vredefort est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Il attire les nombreux curieux, et offre un paysage singulier qui témoigne de la puissance des forces cosmiques. Le cratère est également considéré comme un site géologique majeur, car il expose des roches du manteau terrestre mises à nues par la force de l’impact de la météorite. Habituellement, ce phénomène est invisible à la surface.

    Image satellite où on distingue la forme circulaire du cratère Vredefort
    Image satellite du cratère Vredefort. Crédit photo : Nasa Earth Observatory

    Sudbury : un bassin géologique unique

    Camouflé au Canada, le cratère Sudbury est vieux de 1,849 milliard d’années. Il est difficilement reconnaissable depuis le ciel puisqu’il n’a plus la forme circulaire typique des cratères de météorites. Au cours du temps, il a subi des transformations géologiques (tectoniques et volcaniques) et a fini par former un bassin qui s’étend aujourd’hui sur plus de 60 km de long. Avec un diamètre d’au moins 130 km, équivalant à la distance entre Paris et Reims, cet impact a modelé l’histoire géologique du Canada. Le choc a provoqué la vaporisation d’une partie du substrat rocheux, qui a généré des dépôts de sulfures métalliques. C’est ainsi que des gisements de nickel, de cuivre et de palladium ont été créés. Ces découvertes ont conduit à l’essor de l’industrie minière dans la région. Aujourd’hui, cet héritage reste qualifié de complexe et parfois néfaste pour le paysage canadien (pollution de la région avec du dioxyde de soufre et des métaux libérés lors des processus de fusion). Au fil des décennies, des efforts ont été déployés pour restaurer la santé des terres et de l’eau du bassin. Le cratère de Sudbury est également un site d’intérêt scientifique, car il contient des traces de vie microbienne qui remontent à 1,8 milliard d’années, parmi les plus anciennes connues sur terre.

    Image satellite avec indication de l'impact de Sudbury non visible recouvert de végétation
    Image satellite du cratère Sudbury au Canada. Crédit photo : Nasa Earth Observatory

    Acraman : un cratère australien emblématique

    Situé dans le sud de l’Australie, le cratère d’Acraman mesure près de 90 km de diamètre, selon les estimations, soit la distance entre Paris et Chartres. La collision entre la météorite et la Terre date de 580 millions d’années. Initialement accompagné de tsunamis dévastateurs, le cratère est désormais un site d’étude géologique. L’érosion endurée au fil des ères a altéré sa forme originelle. Aujourd’hui, nous visualisons une structure déformée des roches sous-jacentes occupée par plusieurs lacs. Cette transformation naturelle intrigue les scientifiques depuis les années 1970. Ils pensent que cet impact a été si fort qu’il aurait engendré de profondes transformations environnementales. Il aurait peut-être même affecté la vie sur la planète, en provoquant un grand changement dans les types de plantes et d’animaux qui évoluaient à l’époque. Des études autour de cet événement continuent d’être menées pour comprendre comment cet impact a pu affecter la vie sur Terre. Les scientifiques cherchent des traces de l’impact en Australie et dans d’autres parties du monde.

    Vue satellite du cratère Acraman en Australie avec indication des lacs proches.
    Vue satellite du cratère Acraman en Australie. Crédit photo : Nasa Earth Observatory

    Meteor Crater : une fenêtre sur un impact récent

    Formé il y a près de 50 000 ans, le cratère emblématique connu sous le nom de Barringer Crater est probablement le plus récent sur Terre. L’impact d’un objet céleste d’environ 45 km de diamètre et la surface de la Terre s’est produit aux USA, en Arizona, à l’est de Flagstaff. Avec un diamètre d’environ 1,2 km, l’impact a laissé un cratère remarquablement préservé, autrefois occupé par un lac. Ce site mythique a été un terrain d’entraînement pour les astronautes de la NASA. Au cours des années 1960, le cratère servait de base d’exercices dans le cadre du programme Apollo, qui visait à envoyer des hommes sur la Lune. Il les aidait à se familiariser avec les conditions lunaires, en particulier la géologie, la topographie et la navigation. Meteor Crater reste emblématique et attise la curiosité de bon nombre de passionnés de météorites ou de touristes. De multiples activités ont vu le jour au cœur du site, comme les différents points de vue pour des clichés uniques ou encore des la Lune pour comprendre comment s’est formé le site.

    Meteor Crater dans le désert d'Arizona.
    Meteor Crater aux Etats-Unis est l’un des cratères les plus jeunes sur Terre. Crédit photo : Adobe Stock

    Chicxulub : le crépuscule des dinosaures

    Le cratère le plus emblématique pour son rôle présumé dans l’extinction des dinosaures. La collision a eu lieu il y a près de 66 millions d’années. Chicxulub est partiellement enfoui sous le golfe du Mexique et la péninsule du Yucatán. Avec un diamètre de 150 km, cet impact massif a profondément influencé l’histoire de la vie sur Terre. Les études récentes révèlent que le choc a libéré une quantité phénoménale d’énergie. D’importants incendies de forêt se sont déclenchés à l’échelle mondiale et ont entraîné des changements climatiques majeurs. Le cratère de Chicxulub est considéré comme l’un des événements les plus importants de l’histoire géologique de la Terre, car il marque la fin du Crétacé et le début du Paléogène. Ce fut une période de transition majeure dans l’évolution des espèces.

    Vue satellite du cratère Chicxulub enfoui sous le golfe du Mexique.
    Vue satellite du cratère du Chicxulub dans la golfe du Mexique. Crédit photo : Tim Peake – Agence spatiale européenne

    “Incapable de trouver le sommeil, il regardait les étoiles et les météorites qui, à chaque instant, surgissaient et disparaissaient dans l’obscurité, déchirant le ciel sombre. Fred Uhlman”

    Manicouagan : l’œil de Québec ou l’anneau de feu

    Le cratère de Manicouagan, situé au Canada dans la province du Québec, reste l’un des plus anciens et des plus beaux connus sur Terre. Formé il y a environ 215 millions d’années, il a un diamètre d’environ 90 km et se distingue par sa forme circulaire. Dans les années 1960, le cratère est devenu un réservoir artificiel dans le but de produire de l’hydroélectricité. Surnommé parfois « l’œil de Québec » ou « l’anneau de feu », il est visible depuis l’espace. Le cratère de Manicouagan est également un site d’intérêt scientifique, car il contient des roches météoritiques rares, comme la maskelynite, un minerai vitreux formé à haute pression lors de l’impact de la météorite.

    Image satellite sur laquelle nous distinguons la forme circulaire remplie d'eau du cratère Manicouagan.
    Image satellite du cratère Manicouagan au Canada. Crédit photo : Nasa Earth Observatory

    Popigaï : un regard dans les profondeurs de l’histoire terrestre

    Niché en Sibérie, le cratère de Popigaï compte parmi les plus grands connus sur Terre avec un diamètre de 100 km. L’impact avec un astéroïde a eu lieu il y a près de 35 millions d’années. Popigai attise la curiosité des scientifiques qui ont récemment découvert des diamants d’impact exceptionnellement préservés dans le cratère. Leur composition due à la transformation du graphite sous l’effet de la pression et de la température leur permet d’être parmi les plus purs au monde. Leur valeur est estimée à des milliards de dollars.

    Vue relief du cratère Popigaï en Sibérie où nous distinguons les anneaux créés par l'impact.
    Image relief du cratère Popigaï en Sibérie. Crédit photo : Nasa Earth Observatory

    Astroblème d’Aorounga : les marques d’un astéroïde au cœur du Tchad

    C’est au Tchad, il y a environ 345 millions d’années que l’astroblème d’Aorounga s’est formé. Ce cratère de formation complexe est situé vers le nord du Tchad mesure 12 km de diamètre. Les caractéristiques géologiques du cratère suscitent l’intérêt de nombreux scientifiques. Avec l’étude de l’astroblème, ils cherchent à comprendre les conséquences de telles collisions sur la vie et l’évolution de la planète. Aorounga fait partie d’une famille de trois cratères emboîtés dont deux sont enfouis sous les dépôts de sable du désert. Cela suggère que l’astéroïde s’est fragmenté en plusieurs météorites avant de percuter le globe terrestre. Autre particularité de l’astroblème d’Aorounga : les Yardangs. Ces crêtes rocheuses formées par un vent unidirectionnel traversent la structure en formant des lignes visibles depuis l’espace.

    Vue satellite du cratère d'Aorounga au Tchad nous distinguons la forme arrondie centre du cratère sur une terre rouge
    Image satellite du cratère Aorounga au Tchad. Crédit photo : Nasa Earth Observatory

    Astroblème de Rochechouart : un impact qui a façonné l’Hexagone

    C’est en France, situé à la limite de deux départements, entre la Charente et la Haute-Vienne que s’observe le résultat d’un impact vieux de près de 214 millions d’années. Aplani par des millions d’années d’érosion, il demeure invisible dans le paysage actuel. Nommé astroblème de Rochechouart-Chassenon, le cratère mesurerait 23 km de diamètre. Les témoins de l’impact d’un astéroïde dans cette région sont corroborés par la présence de brèches d’impact, des roches broyées et fondues. Elles se sont formées lors de l’impact sur le socle limousin. Ces roches terrestres modifiées, dites impactites, ont été exploitées en carrière pour servir à la construction de certains bâtiments de la région. Aujourd’hui, l’astroblème de Rochechouart demeure un site d’intérêt culturel, car il abrite un musée dédié à la géologie et à l’astronomie, ainsi que le parc naturel de Millevaches en Limousin.

    Le plateau de Milllevaches en Limousin.
    La France a été frappée par géocroiseur il y a 214 millions d’années au niveau de l’actuel plateau de Millevaches en Limousin. Crédit photo : Adobe Stock

    Chesapeake : le cratère enfoui de la baie de Chesapeake

    Sur la côte est des États-Unis, la Baie de Chesapeake abrite un cratère formé il y a environ 35 millions d’années. Il mesure près de 85 km de diamètre. La collision entre la Terre et la météorite a eu des répercussions notables sur la géologie de la région. Les scientifiques ont pu récolter des indices de l’impact dans les sédiments marins. Les informations récoltées restent cruciales pour comprendre les changements environnementaux survenus après le choc. L’impact à l’origine de la formation du cratère de Chesapeake a créé une faille dans la croûte terrestre, ce qui a exercé une influence sur la qualité de l’eau potable dans la région. La faille a permis à l’eau salée de s’infiltrer dans les aquifères souterrains, rendant l’eau non potable.

    Zone d'impact du cratère Chesapeake aux États-Unis en vue aérienne.
    Image de la zone d’impact du cratère Chesapeake aux États-Unis. Crédit photo : USGS

    Chacun de ces cratères d’impacts de météorites offre une fenêtre sur le passé, et nous rappelle la fragilité de la Terre face aux forces cosmiques qui ont sculpté notre monde.

    RETENEZ


    • Il existe des milliers de cratères d’impacts météorites sur la planète. La plupart ont été érodés et ne sont plus visibles dans le paysage.
    • Selon la NASA, environ 200 météorites de plus de 10 grammes tombent sur Terre.
    • Certains sont responsables de dérèglements climatiques et de bouleversements environnementaux importants.

    1.
    Ouest-France.fr [En ligne]. Loncle C Ludivine. Le seul cratère d’astéroïde de France livre ses secrets - Edition du soir Ouest-France - 19/12/2017; 19 déc 2017 [cité le 6 mars 2024]. Disponible: https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2017-12-19/le-seul-cratere-dasteroide-de-france-livre-ses-secrets-86f2c37c-4046-45cd-882e-0f741c032c66
    1.
    Actu-Environnement [En ligne]. Création de la réserve naturelle nationale de l’astroblème de Rouchechouart-Chassenon; 9 avr 2009 [cité le 6 mars 2024]. Disponible: https://www.actu-environnement.com/ae/news/reserve_naturelle_meteorite_5848.php4
    1.
    UNESCO Centre du patrimoine mondial [En ligne]. mondial UC du patrimoine. Dôme de Vredefort; [cité le 6 mars 2024]. Disponible: https://whc.unesco.org/fr/list/1162/
    1.
    Williams GE, Gostin VA. Acraman – Bunyeroo impact event (Ediacaran), South Australia, and environmental consequences: twenty-five years on. Australian Journal of Earth Sciences [En ligne]. 1 sept 2005 [cité le 6 mars 2024];52(4‑5):607‑20. Disponible: https://doi.org/10.1080/08120090500181036
    1.
    Jr JW, Powars D, Gohn GS. Studies of the Chesapeake Bay impact structure - Introduction and discussion. US Geological Survey Professional Paper. 1 janv 2006;A2‑23.
    1.
    NASA Earth Observatory [En ligne]. Vredefort Crater; 1 sept 2018 [cité le 6 mars 2024]. Disponible: https://earthobservatory.nasa.gov/images/92689/vredefort-crater
    1.
    Meteor Crater | Barringer Space Museum [En ligne]. Meteor Crater | Barringer Space Museum | Winslow, AZ; [cité le 6 mars 2024]. Disponible: https://meteorcrater.com/
    1.
    Geo.fr [En ligne]. Férard E. Le cratère de Chicxulub, témoin de l’astéroïde qui aurait éliminé les dinosaures; 30 août 2022 [cité le 6 mars 2024]. Disponible: https://www.geo.fr/histoire/le-cratere-de-chicxulub-temoin-de-lasteroide-qui-aurait-elimine-les-dinosaures-211530

    © L'Odyssée de la Terre - Tous droits réservés

    Partagez...
    Commentez...
    3.5 2 votes
    Évaluation de l'article
    S’abonner
    Notifier de
    guest

    2 Commentaires
    le plus ancien
    le plus récent le plus populaire
    Commentaires en ligne
    Voir tous les commentaires
    Melanie
    Melanie
    2 mois il y a

    Très bel article, très bien écrit.
    C’est un plaisir de te lire.

    Découvrez...
    Jetez un coup d'oeil
    Vous ne pouvez pas copier ce contenu ! Tous droits réservés. Merci de respecter le travail de nos rédacteurs et de nos partenaires.