Les curiosités du lac d’Abraham

dans la même rubrique

Le lac d’Abraham, situé dans la province d’Alberta au Canada, se  pare en hiver de curieuses formes blanches. En hiver, ce lac artificiel offre un spectacle éblouissant en se parant de sculptures naturelles originales.

Des bulles de méthane piégées dans la glace

Sa couleur bleue turquoise spécifique est liée à la présence de limons transportés et générés par l’abrasion mécanique des roches par les glaciers de la région. Phénomène étonnant, en hiver alors que le lac est gelé, des bulles de méthane (CH4), issues de la décomposition de la matière organique (plantes, cadavres d’animaux, etc.) ne parviennent pas à remonter et à éclater librement à la surface. De tailles variables, elles se figent pendant leur ascension, prenant la forme de colonnes blanches.

 

Les étonnantes structures blanches piégées dans le lac d’Abraham se forment suite au gel de bulles de méthane.

Ne vous amusez pas à craquer une allumette sur ce lac, le méthane est un gaz hautement inflammable, et également un gaz à effet de serre vingt fois plus puissant que le dioxyde de carbone (CO2) contribuant de manière substantielle au réchauffement climatique.

PLUS SUR LE SUJET...

commentaires

PARTICIPEZ AU RÉCIT DE L'ODYSSÉE DE LA TERRE EN LAISSANT UN COMMENTAIRE !

Merci de saisir votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

jetez un coup d'oeil

Zealandia : le continent oublié

Devrions-nous redessiner le contour des continents ? Il est là depuis 50 millions d’années, passé inaperçu, caché sous le Pacifique ; au niveau de la Nouvelle-Zélande, le 7ème continent de notre planète : Zealandia. Sa particularité : il est immergé à plus de 90% !

Le Gulf Stream : radiateur naturel de l’Europe

Savez-vous pourquoi fait-il plus chaud en hiver à Paris plutôt qu'à New-York, deux villes pourtant situées approximativement à la même latitude ? Grâce au Gulf Stream, ce courant chaud qui serpente l'Atlantique du nord

En 2 500 ans d’éruptions volcaniques, la Terre a connu de nombreux refroidissements climatiques aux conséquences historiques

Une étude révèle que le volcanisme est le principal facteur des refroidissements climatiques extrêmes qui ont impacté la Terre depuis l’époque romaine. Quinze des seize étés les plus froids précédents l’an mil font suite à des éruptions volcaniques majeures.
Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur ! Vous ne pouvez donc pas le copier. Merci de respecter le travail des auteurs du site et de ses partenaires.