Aux “portes de l’Enfer” : le cratère de Darvaza

dans la même rubrique

Situé dans le désert de Karakoum, au Turkménistan ; le cratère de Darvaza, surnommé les « portes de l’Enfer » est un cratère en combustion constante depuis plus de 40 ans.

Ce cratère est le résultat d’une prospection minière datant des années 70 qui a mal tourné. Forant le sol à la recherche de nouvelles énergies, les géologues soviétiques tombent accidentellement sur une poche de méthane. Celle-ci s’enflamme instantanément suite à l’effondrement du toit de la cavité souterraine laissant apparaître cet immense trou béant.

Cratère de Darvaza
Cratère de Darvaza – Turkménistan – Crédit photo : rapidtravelchai / Foter / CC BY

Le cratère de Darvaza est une poche de méthane qui brûle depuis plus de 40 ans.

Pour limiter tous risques d’explosion et de pollution, les géologues ont enflammé le méthane, espérant une combustion rapide. Il n’en sera rien, le gisement brûle inexorablement depuis plus de 40 ans, attirant désormais les touristes et curieux du monde entier !

PLUS SUR LE SUJET...

commentaires

PARTICIPEZ AU RÉCIT DE L'ODYSSÉE DE LA TERRE EN LAISSANT UN COMMENTAIRE !

Merci de saisir votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

jetez un coup d'oeil

Les 16 sites naturels emblématiques du patrimoine mondial de l’UNESCO

La liste du patrimoine mondial de l'UNESCO réunit les biens naturels et culturels ayant une « valeur exceptionnelle » pour l’Humanité. L’Odyssée de la Terre a choisi une sélection de 16 sites naturels, les plus emblématiques à travers le monde.

1997 : un navigateur découvre l’ampleur de la pollution plastique des océans : le “7ème continent”

En 1997, le navigateur Charles Moore découvre l'ampleur de la pollution plastique dans l'océan Pacifique. Une pollution plastique qui touche aujourd’hui tous les océans mondiaux, que les spécialistes nomment le "7ème continent". Selon GREENPEACE, un million d'oiseaux et 100 000 mammifères marins meurent chaque année des effets de la pollution plastique. 86% des espèces de tortues marines présentent du plastique dans leur système digestif. Elles confondent les sacs plastiques avec des méduses.

1965 : les climats du passé inscrits dans les glaces de l’Antarctique

En 1965, Claude Lorius, glaciologue français démontre que les bulles d'air présentes dans les glaces déterminent l’atmosphère de l'époque où ces bulles ont été piégées...
Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur ! Vous ne pouvez donc pas le copier. Merci de respecter le travail des auteurs du site et de ses partenaires.